You are here

La facilité de paix pour l’Afrique

La facilité de paix pour l'Afrique (APF) a été créée pour soutenir la paix et la sécurité sur le continent africain dans le cadre du partenariat UE-Afrique. Les activités s’articulent autour de trois grands volets: le renforcement des capacités, les opérations de soutien à la paix et la mise en place d'un mécanisme de réponse précoce.   

Soutien à la paix

Le soutien aux opérations de maintien et de rétablissement de la paix représente l'activité principale de l’APF. Dans ce domaine, les partenaires ont déjà à leur actif une série de réalisations: la facilité a ainsi soutenu avec succès des missions de paix en République centrafricaine, au Soudan, en Somalie et aux Comores.

  • Mission de l’Union africaine en Somalie: l’AMISOM soutient les institutions fédérales de transition et participe au déploiement de l’aide humanitaire et à la mise en place de conditions propices à la reconstruction, à la réconciliation et au développement durable dans le pays.
  • Consolidation de la paix en République centrafricaine: la MICOPAX a pour mission de protéger les civils, de sécuriser le territoire, de contribuer au processus de réconciliation nationale et de faciliter le dialogue politique initié par le président Bozize.
  • Mission de l’Union africaine au Soudan: l’AMIS a été lancée pour améliorer la sécurité au Soudan, faciliter le déploiement de l’aide humanitaire et le retour des réfugiés, protéger les civils et surveiller le cessez-le-feu au Darfour.
  • Assurer la sécurité durant les élections aux Comores: l’AMISEC a aidé à stabiliser le pays durant les élections de 2006 en assurant la sécurité et un soutien technique, logistique et financier.

Renforcement des capacités

Les institutions africaines qui participent à ces opérations doivent pouvoir s’appuyer sur des structures solides et des ressources suffisantes pour relever efficacement les défis qui se présentent sur le terrain. C’est la raison pour laquelle l’UE soutient le fonctionnement des différents éléments de l’architecture africaine de paix et de sécurité (APSA) (comme la Force africaine en attente, le système continental d’alerte précoce, etc.), qui vise à renforcer les capacités de planification et de gestion de la Commission de l'UA et des Communautés économiques régionales (CER).

Réponse précoce

Le mécanisme de réponse précoce permet de débloquer rapidement des fonds pour financer les phases préparatoires des actions de médiation et les missions de renseignement  menées par l’UE ou les CER ainsi que pour renforcer ponctuellement les cellules de planification en vue des opérations de soutien à la paix.

Au total, l’UE a déjà affecté 740 millions d’euros à la réalisation de ces actions. Toutes ces missions sont mises en œuvre par des Africains.

Créée en 2004 par l’UE, la facilité de paix pour l’Afrique a été introduite en réponse à l'appel lancé par les dirigeants africains lors du sommet de Maputo, en 2003. Elle complète le partenariat Afrique-UE en matière de paix et de sécurité, qui vise à apporter la paix et la stabilité sur le continent africain, l’un des fondements du développement durable.