You are here

Nos objectifs

L’Afrique et l’Union européenne (UE) sont confrontées à des défis communs et à de nouvelles menaces pour la paix et la sécurité internationales et régionales qui ont une incidence sur la stabilité des deux continents. Dans le cadre du domaine d’action prioritaire commun « Renforcer la résilience, la paix, la sécurité et la gouvernance », l’UE et l’Union africaine (UA) reconnaissent que ces éléments sont étroitement liés. La paix et la sécurité sont au cœur du partenariat Afrique-UE pour le développement durable, la prospérité et la résilience des sociétés. Il est important de mettre l’accent sur le renforcement de la sécurité humaine et la reconnaissance du statut spécifique de la jeunesse, qui représente souvent la population la plus durement touchée par les conflits armés. Par ailleurs, le partenariat œuvre en faveur d’une coopération renforcée pour une gouvernance responsable, efficace et intégrée, afin de lutter contre la corruption. Il reconnaît également le rôle joué par la société civile, les médias et les institutions démocratiques. Enfin, reconnaissant la menace pressante qui pèse sur la réalisation d’un développement durable à l’échelle planétaire, l’UA et l’UE s’engagent à accroître leurs efforts respectifs en faveur de la résilience environnementale, de l’atténuation du changement climatique et de la promotion d’une gestion durable des ressources.

Principaux domaines de coopération

 

Renforcer les systèmes de santé, la prévention et la préparation aux situations d’urgence

Renforcer les capacités de détection, de prévention et d’intervention en cas d’épidémies, améliorer les systèmes de santé, renforcer les capacités à se préparer, réagir et répondre aux situations d’urgence, soutenir l’assainissement  et la mise à disposition d’eau potable.

Mettre en œuvre une approche intégrée pour les crises et conflits violents

Adopter une approche intégrée  pour les crises et conflits violents, notamment en tenant compte des liens entre les enjeux  de développement et les enjeux humanitaires.

Renforcer les efforts conjoints d’atténuation et d’adaptation face au changement climatique, tout en promouvant la gestion durable des ressources

L’UE et l’UA s’engagent à mettre pleinement en œuvre l’Accord de Paris, et ce en tant que parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Leur objectif commun est de continuer d’accroître la résilience aux conséquences du changement climatique grâce à des politiques et des actions réfléchies, notamment en matière de prévention de conflits, de médiation et de processus de consolidation de la paix. Leurs engagements consistent notamment à déployer des efforts conjoints pour l’atténuation du changement climatique et l’adaptation à celui-ci, la gestion et la diminution des risques de catastrophes, la promotion d’une gestion durable des ressources naturelles et des écosystèmes, et la lutte contre l’exploitation illégale des ressources naturelles et le trafic d’espèces sauvages. À cette fin, les partenaires encouragent l’utilisation d’informations et de technologies spatiales  telles que le programme Copernicus pour l’observation de la Terre et l’initiative GMES et l’Afrique.

 

Soutenir la mise en œuvre de l’Architecture africaine de paix et de sécurité (APSA)

L’objectif principal dans ce domaine consiste à accroître le dialogue et la coopération institutionnelle, en soutenant la mise en œuvre des « solutions africaines aux problèmes africains », comme envisagé par l’Agenda 2063 de l’Union africaine dont une des aspirations est de « faire taire les armes d'ici 2020 ». La coopération entre l’UA et l’UE est importante pour aider à permettre la pleine mise en œuvre de l’APSA.

Continuer à soutenir les activités en matière de paix et de sécurité en Afrique ainsi que le financement durable

L’UA et l’UE reconnaissent le succès du déploiement des opérations de soutien de la paix en Afrique (OSP) et des missions de politique de sécurité et de défense commune de l’UE. Les efforts en cours de réforme de l’UA  et les actions visant à garantir un financement durable  sont des tremplins pour renforcer ce processus. Les deux unions réaffirment l’importance du soutien aux opérations de paix de l’UA autorisées par le Conseil de sécurité des Nations unies et saluent l’engagement pris par l’Afrique pour contribuer au Fonds pour la paix. Les partenaires reconnaissent le rôle important joué par les organisations régionales africaines pour la paix et la sécurité et soutiennent également la contribution des jeunes et des femmes en matière de prévention, de gestion et de médiation des conflits.

Renforcer le dialogue et la coopération institutionnelle et coordonner les initiatives visant à relever les défis en matière de paix et de sécurité

Intensifier les échanges, l’expertise, le renforcement des capacités et le partage d’expériences dans la lutte contre le terrorisme, l’extrémisme violent et la radicalisation sous toutes ses formes.  Promouvoir des initiatives régionales, interrégionales et mondiales coordonnées visant à prévenir les conflits et les crises, à fournir des services de médiation et de diplomatie préventive, et à aider à la reconstruction et au développement post-conflit.

Renforcer la coopération et le partenariat pour relever d’autres défis en matière de paix et de sécurité tels que le trafic illicite de drogue et d’armes et la traite des êtres humains, les enfants soldats, la prolifération et l’utilisation d’armes illicites, l’exploitation illégale des ressources naturelles et l’insécurité maritime.

Promouvoir les programmes visant la paix et la sécurité des femmes et des jeunes et accroître leur rôle en matière de prévention et de règlement des conflits ainsi que de consolidation et de maintien de la paix.

 

Soutenir et promouvoir la gouvernance démocratique, les droits de l’homme et l’architecture africaine de la gouvernance (AAG)

Soutenir l’aspiration et l’engagement de l’Union africaine à promouvoir la gouvernance démocratique et les droits de l’homme grâce au cadre de l’architecture africaine de la gouvernance (AGA), renforcer les liens avec l’Architecture africaine de paix et de sécurité (AAPS).

Promouvoir la bonne gouvernance et lutter contre la corruption

Promouvoir une gouvernance responsable, transparente, inclusive et réactive. Unir les efforts des deux unions pour lutter contre la corruption, les flux financiers illicites et l’évasion fiscale  dans les secteurs public et privé sur les deux continents, afin de promouvoir le développement durable, en mettant notamment l'accent sur le thème de l’Union africaine en 2018: « Gagner la lutte contre la corruption : un chemin durable vers la transformation de l'Afrique ».

Renforcer l’administration locale

Reconnaître le rôle important de l’administration locale et la nécessité de renforcer ses capacités et d’améliorer la coordination entre les niveaux local, régional et national.

S’engager en faveur d’un partenariat axé sur les personnes et soutenir des institutions transparentes, responsables et inclusives

L’UE et l’UA s’engagent en faveur d’un partenariat centré sur les personnes, permettant aux citoyens de participer au développement social, économique et politique grâce à des institutions leur donnant accès à des services publics efficaces. À cet égard, les partenaires visent à renforcer l’enregistrement numérique de données et de statistiques de l'état civil et l’utilisation de la gouvernance électronique.

 

Soutenir un dialogue politique visant à renforcer la démocratie, la bonne gouvernance et les droits de l’homme

Les partenaires s’engagent à un dialogue politique  visant à renforcer la démocratie, la bonne gouvernance et les droits de l’homme conformément aux dispositions de la charte des Nations unies, de l’Acte constitutif de l'Union africaine et du traité de Lisbonne. Un objectif important consiste à travailler ensemble pour garantir la réussite de la mise en œuvre du Plan d’action décennal sur la Décennie des droits de l’homme et des peuples en Afrique. Les partenaires réaffirment leur engagement à parvenir à l’égalité entre les hommes et les femmes, à réduire d’autres inégalités en construisant des sociétés pacifiques et inclusives et à améliorer la santé sexuelle et reproductive et les droits génésiques conformément aux objectifs de développement durable, à la législation nationale et au Protocole de Maputo à la Charte africaine des droits de l'Homme et des peuples relatif aux droits de la femme.

Lutter contre l’impunité

L’UA et l’UE rejettent catégoriquement l’impunité et réitèrent leur engagement en faveur de la lutte contre celle-ci aux niveaux national, régional et international, en renforçant le dialogue politique en matière de justice pénale internationale, notamment en ce qui concerne la juridiction universelle.

Coopérer en matière d’observation électorale

Reconnaître la nécessité d’accroître la confiance dans les processus démocratiques et le besoin d’une coopération continue en matière d’observation électorale et d’aborder la gouvernance démocratique, en mettant l’accent sur le rôle des jeunes.

Renforcer la mobilisation des ressources nationales

La bonne gouvernance joue un rôle majeur dans la création d’un environnement propice à attirer les investissements. Les partenaires sont donc déterminés à renforcer la mobilisation et l’utilisation effective des ressources nationales  comme convenu dans le programme d’action d’Addis-Abeba. La bonne gouvernance soutient également les principes de l’initiative fiscale d'Addis-Abeba.

Promouvoir la responsabilité sociale des entreprises

Promouvoir la responsabilité sociale des entreprises et les pratiques commerciales nationales et multinationales responsables conformément aux normes internationales, telles que les principes directeurs des Nations unies relatifs aux entreprises et aux droits de l'homme.

Lire l'intégralité de la Déclaration du 5e Sommet UA-UE

Le principal instrument financier de l’UE destiné à soutenir la coopération avec l’Afrique dans le domaine de la paix et de la sécurité est la Facilité de soutien à la paix pour l’Afrique (APF). Le Programme panafricain (PanAf) soutient également ce domaine de coopération grâce à plusieurs actions, par exemple en matière de droits de l’homme, d’observation électorale et de gouvernance.

Lire plus sur Le financement du Partenariat

Projets & initiatives phares

Cliquez sur une image ci-après pour découvrir des exemples de nos actions contribuant à ce domaine prioritaire. La coopération entre l’Afrique et l’UE dépasse cette sélection et a lieu dans de nombreux cadres différents.

Dialogue UA-UE sur les droits de l’homme

©MNJTF

Force multinationale mixte (FMM) de lutte contre Boko Haram

Mission en Guinée-Bissau (ECOMIB) – ECOMIB I & II

Mission de la CEDEAO en Gambie (ECOMIG)

©CTSAMM

Mécanisme de surveillance du cessez-le-feu et de suivi de l’application des dispositions transitoires de sécurité au Soudan du Sud (CTSAMM)

Soutien à la mission des observateurs des droits de l’homme et des experts militaires de l’Union africaine au Burundi

Saviez-vous?