You are here

Nos objectifs

L’UE et l’Afrique s’engagent à stimuler la transformation économique et le développement durable. L’objectif principal dans ce domaine est de créer une croissance inclusive et durable et des emplois plus nombreux et de meilleure qualité, surtout pour les jeunes et les femmes. Cela comprend le soutien au développement du secteur privé et des petites et moyennes entreprises, en attirant des investissements durables et responsables, ainsi que le soutien au commerce intra-africain, à l’intégration économique continentale et à la zone de libre-échange continentale (ALE). Cet objectif se réalisera notamment à travers la mise en œuvre du programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA), la création d’infrastructures régionales pour l’interconnexion continentale grâce au plan européen d’investissement extérieur (PEI) - un instrument intégré visant à atténuer les risques et à apporter une assistance technique et financière, ainsi que le renforcement du dialogue politique favorisant un climat d’investissement. La création d’emplois, en particulier pour les jeunes, la libération du potentiel de l’économie numérique et l’amélioration de l’enseignement et de la formation scientifiques, techniques et professionnels constituent des domaines essentiels de coopération.

 

Principaux domaines de coopération

 

Promouvoir des capitaux publics et privés durables et responsables. Favoriser le développement humain et le développement des compétences. Investir dans les domaines présentant le plus fort potentiel pour le développement durable et la création d’emplois durables, tels que l’agriculture, l’agro-industrie, le secteur manufacturier, l’économie océanique, l’économie circulaire, l’énergie durable et la numérisation.

 

 

 

Établir le cadre commercial approprié afin d’attirer des investissements durables et responsables. Mettre en place un environnement positif pour les entrepreneurs, les petites et moyennes entreprises et les jeunes pousses, en mettant l’accent en particulier sur les femmes, conformément au plan d’action pour le développement industriel accéléré de l’Afrique (AIDA).

 

 

Le plan européen d’investissement extérieur (PEI) de l’UE fournit un cadre visant à accroître les investissements durables en Afrique et dans le voisinage européen. Ce plan soutiendra des instruments financiers innovants, tels que les garanties, afin de stimuler les investissements privés. La contribution de 4,1 milliards d’euros de la part de l’UE permettra de mobiliser jusqu’à 44 milliards d’euros d’investissements.

Le PEI cible des domaines d’investissement prioritaires, notamment : l’énergie durable et la connectivité durable ; le financement des micro, petites et moyennes entreprises ; l’agriculture durable, l’agro-industrie et les entrepreneurs ruraux ; les villes durables et la numérisation pour le développement durable.

Afin de promouvoir et d’intensifier les dialogues structurés avec le secteur privé, l’UE a lancé la « plateforme pour des entreprises viables en Afrique (Sustainable. Business for Africa - SB4A) ».

 

Discuter de politiques mesurables relatives aux TIC (technologies de l'information et de la communication), de cadres juridiques et réglementaires appropriés, notamment la cybersécurité et la biométrie, en soutenant les investissements dans l’infrastructure numérique. Intégrer la numérisation comme un instrument permettant d’accroître l’efficacité et l’efficience des interventions dans tous les secteurs.

 

 

Un objectif commun consiste à établir un dialogue structuré avec le secteur privé européen et africain et à renforcer davantage les relations commerciales mutuellement bénéfiques entre l’UE et l’Afrique. L’UE promeut la mise en œuvre des accords de partenariat économique (APE) et soutient le programme de transformation structurelle et commerciale de l’Union africaine, en particulier la mise en œuvre de la zone de libre-échange continentale africaine (ALE). Le partenariat UE-UA promeut le commerce intra-africain et l’intégration économique, notamment en développant davantage la connectivité durable, sur la base du programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA), des programmes NEPAD et des projets phares de l’Agenda 2063 de l’Union africaine. Le partenariat Afrique-UE continue également à promouvoir et à renforcer un marché unique du transport aérien en Afrique (SAATM).

 

 

L’UE soutient les négociations en faveur d’une zone de libre-échange continentale africaine (ALE) et a fourni des études et une expertise technique à cet effet. Le programme panafricain 2018-2020 continuera de soutenir les négociations et la mise en œuvre de l’ALE grâce à un investissement d’approximativement 50 millions d’euros. 

Associant prêts à long terme et fonds de subvention, le Fonds fiduciaire UE-Afrique pour les infrastructures, créé en 2007, a octroyé plus de 110 subventions à des projets d’infrastructure. La Facilité d’investissement pour l’Afrique (AfIF) a élargi son mandat pour soutenir les infrastructures dans les domaines des transports, de la communication, de l’eau, de l’énergie et du développement de l’agriculture et du secteur privé, en particulier des PME. En 2017, la facilité d’investissement pour l’Afrique est devenue partie intégrante du Fonds européen pour le développement durable (FEDD), le premier pilier du Plan d’investissement extérieur de l’UE.

 

Mettre en œuvre l’initiative africaine pour les énergies renouvelables (AREI) en soutenant le renforcement du partenariat entre les secteurs privés européen et africain, et grâce à l’engagement des secteurs public et privé des deux continents afin de stimuler les investissements dans la génération d’énergie durable et l’accès à cette dernière tant dans les zones urbaines que dans les zones rurales en Afrique.

 

L’initiative de financement ElectriFI a été lancée en 2015 (pendant la COP21) dans le but de soutenir les investissements qui accroissent l’accès à des services énergétiques modernes, abordables et durables et de promouvoir l’adoption des énergies renouvelables.

 

 

L’UE et l’UA soutiennent la mise en œuvre du Programme détaillé pour le développement de l’agriculture africaine (PPDAA) et d’autres programmes pour promouvoir la productivité et la production agricole de l’Afrique, en prêtant dûment attention à la durabilité sociale et environnementale, et pour construire des chaînes de valeur agricole et agroalimentaire. L’UA et l’UE œuvrent conjointement à la production alimentaire africaine et à la subsistance écologique, en développant des chaînes de valeur justes et durables, en améliorant l’accès aux marchés et en mettant l’accent sur les jeunes agriculteurs et les petits exploitants.

Le partenariat Afrique-UE vise à renforcer les relations commerciales agricoles entre l’UA et l’UE et soutient les formations professionnelles et les études en agriculture durable ainsi que les activités entrepreneuriales dans le secteur agroalimentaire.

L’UE et l’Afrique s’efforcent également d’améliorer les connaissances maritimes et le développement de l’économie bleue durable.

 

Lire l’intégralité de la déclaration du 5e Sommet UA-UE

Financement du Partenariat

Projets & initiatives phares

Cliquez sur une image ci-après pour découvrir des exemples de nos actions contribuant à ce domaine prioritaire. La coopération entre l’Afrique et l’UE dépasse cette sélection et a lieu dans de nombreux cadres différents.

© Holder Zambezi River Authority (ZRA)

Groupe de référence sur les infrastructures (GRI) de la stratégie commune UE-Afrique (JAES)

© European Commission - Sabina Trojanova

Partenariat Afrique-UE pour l’énergie (PAEE)

© European Commission

Contribution à la facilité d’investissement pour l’Afrique en l’appui de l’intégration économique continentale en Afrique

Soutien au partenariat EuroGeoSurveys-Organisation des services géologiques africains (EGS-OAGS)

Système européen de navigation par recouvrement géostationnaire (EGNOS) dans le Programme de soutien à l’Afrique

Surveillance mondiale pour l’environnement et la sécurité (GMES)

Saviez-vous?