You are here

Nos objectifs

Dans le cadre du domaine stratégique prioritaire « Investir dans le capital humain grâce à l’éducation, la science, la technologie et le développement des compétences », l’Afrique et l’UE reconnaissent l’importance de la jeunesse, en particulier des filles et des jeunes femmes, et des personnes vivant dans des milieux défavorisés ou vulnérables. L’objectif essentiel de la coopération dans ce domaine est d’accroître l’accès aux connaissances et aux compétences, de renforcer la corrélation entre l’éducation et les compétences et l’emploi et de libérer le potentiel offert par la recherche, la technologie et l’innovation et l’économique numérique. Le partenariat s’appuie surtout sur la mise en œuvre de la feuille de route de l’UA sur l’exploitation du dividende démographique grâce à l’investissement dans la jeunesse.

Principaux domaines de coopération

L’UE et l’Afrique s’engagent à intensifier les efforts dans les zones urbaines et rurales pour assurer un accès universel, inclusif et équitable à une éducation de qualité à tous les niveaux, de l’enseignement préscolaire à l’enseignement supérieur, pour tous les enfants et tous les jeunes, en particulier les jeunes filles. Il est essentiel d’accompagner l’éducation de la promotion du bien-être et des possibilités pour les jeunes, ainsi que de la prestation de services de santé complets, y compris l’accès la santé sexuelle et reproductive.

 

Digital4Development : La digitalisation peut être un outil puissant afin d'améliorer l’accès mais aussi l'équité en matière d’éducation. En outre, cet outil peut contribuer à offrir un apprentissage et un enseignement de qualité, assurer une meilleure gestion et administration de l'enseignement, ainsi que favoriser la connectivité des institutions et la mobilité des étudiants. Les programmes d’enseignement supérieur de l’UE soutiennent les plateformes d'apprentissage en ligne et la mobilité virtuelle, ainsi qu’une série de projets de réseaux d’infrastructures, visant à associer les instituts de recherche et les établissements d’enseignement, par exemple par l’intermédiaire d’AfricaConnect2.    

Engagés à soutenir l’employabilité et l’accès à un travail décent, l’UE et l’UA collaborent afin de renforcer la pertinence et la qualité de l’enseignement et de la formation dans le but d’apporter aux apprenants, y compris aux femmes et aux jeunes filles, les compétences correspondant aux besoins actuels et futurs du marché du travail. L'UA et l'UE s'engagent à mettre au point des actions innovantes dans les domaines de l’enseignement et de la formation scientifiques, techniques et professionnels, de l’apprentissage par le travail et de l’apprentissage non formel des jeunes, ce notamment en s'inspirant d'initiatives fructueuses conduites sur chacun des deux continents, ou encore à travers des partenariats avec le secteur privé.

Convaincus que la mobilité facilitera les transferts de connaissances et de technologies et renforcera les liens entre les deux continents, le Partenariat Afrique-UE soutient diverses initiatives telles que la reconnaissance des qualifications, la création de partenariats entre les institutions académiques et la mobilité des jeunes étudiants, du personnel et des chercheurs, en particulier des femmes et des jeunes filles.

Erasmus + : offre un financement aux étudiants et au personnel universitaire africains afin de favoriser la mobilité dans toute l’UE. Par exemple, 2545 étudiants et membres du personnel universitaire africains peuvent circuler au sein de l’UE dans le cadre de la nouvelle action de mobilité internationale de crédits conduite au titre du programme Erasmus +. En outre, environ 2000 étudiants issus du continent africain ont bénéficié de bourses dans le cadre des Masters Erasmus Mundus ; 65 boursiers africains ont pris part aux Doctorats communs Erasmus Mundus et 230 universitaires africains ont participé à des activités d'enseignement dans le cadre des Masters Erasmus Mundus.

L’UE soutient également le programme de bourses Mwalimu Nyerere de l’Union africaine, lequel promeut la mobilité étudiante intra-africaine.

Le partenariat vise à intensifier les efforts en matière de recherche et d’innovation pour le développement durable, notamment grâce au lancement d’un partenariat sur le changement climatique et l’énergie durable, et à approfondir la collaboration entre chercheurs et innovateurs sur les deux continents.

Le programme de l’UE Horizon 2020 pour la recherche et l’innovation contribue au renforcement de la coopération entre les communautés de recherche africaines et européennes, en promouvant la participation africaine. Dans le cadre du programme qui a précédé Horizon 2020 (7e PC) de 2007 à 2013, l’UE a financé près de 600 projets de coopération  auxquels ont participé des chercheurs européens et africains autour d'enjeux liés à la santé, la sécurité alimentaire, au changement climatique et à l’énergie. Environ 1300 personnes issues de 45 pays africains ont participé à ces programmes.

Actions Marie Skłodowska-Curie : le programme octroie des subventions aux chercheurs et encourage la mobilité transnationale, intersectorielle et interdisciplinaire.

L’UE apporte son soutien aux certificats d'excellence scientifique Kwame Nkrumah de l’Union africaine qui récompensent les meilleurs scientifiques africains.

Le Partenariat promeut des politiques de soutien au dialogue interculturel ainsi qu'à la production artistique et culturelle émergente au sein des deux continents, tout en encourageant et en préservant toutes les formes d’art existantes dans leurs sociétés respectives.

 

Lire l’intégralité de la déclaration d’Abidjan
Financement du partenariat

 

Projets & initiatives phares

Cliquez sur une image ci-après pour découvrir des exemples de nos actions contribuant à ce domaine prioritaire. La coopération entre l’Afrique et l’UE dépasse cette sélection et a lieu dans de nombreux cadres différents.

Soutien aux prix Kwame Nkrumah de l’Union africaine pour l’excellence scientifique (AUKNASE)

Dialogue politique de haut niveau (HLPD) sur les sciences, les technologies et l’innovation

Dialogue UA-UE sur les droits de l’homme

Surveillance mondiale de l’environnement et la sécurité (GMES)

Bourses de recherche de l’Union africaine II

AfricaConnect2

Saviez-vous?