You are here

L’Observation de la Terre au service du développement durable - Lancement du programme de Surveillance Mondiale pour l’Environnement et la Sécurité en Afrique (GMES & Africa)

Partager

Date de publication: 
25/11/2016

La Commission de l’Union Africaine et la Commission Européenne ont lancé un programme de 30 million d’euros pour la mise en oeuvre de « l’initiative de Surveillance Mondiale pour l’Environnement et la Sécurité (GMES) et l’Afrique ».

La cérémonie de lancement a eu lieu le 25 Novembre à Brazzaville, République du Congo, sous l’égide du Dr. Martial De Paul Ikounga, Commissaire en charge des Ressources Humaines, de la Science et de la Technologie a la Commission de l’Union Africaine, et S.E. Saskia De Lang, Chef de délégation de l’Union Européenne, en présence de S.E. Monsieur Hellot Matson Mampouya, Ministre de la recherche scientifique et de l'innovation technologique de la République du Congo. L’initiative ‘GMES et l’Afrique’ est un cadre de coopération stratégique de long terme ayant pour vocation de palier les besoins des décideurs, scientifiques et entreprises africains d’accéder données issues de l’observation de la terre et de les utiliser pour la mise en oeuvre des politiques socio-économiques et environnementales au sein du continent.

L’initiative est ancrée dans les politiques et stratégies spatiales en Afrique, et en particulier la feuille de route de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine. Elle se fonde essentiellement sur la création d’un programme spatial africain bien coordonné et intégré qui promeut et supporte l’agenda africain. Selon le Commissaire Ikounga, « cette signature est une étape importante qui marque le début d'une entreprise transformatrice conçue pour contribuer à la réalisation des aspirations de développement de l'Afrique ».

Sa mise en œuvre permettra aux partenaires africains de fournir des services en temps réel à leur population, tel que des estimations améliorées des pluies pour les agriculteurs, des niveaux d’eau pour le transport fluvial et les réserves halieutiques pour les pêcheurs.

Le représentant de la délégation de l’Union Européenne en République du Congo soutient à propos de ce lancement que: « Ce programme s’est construit sur vingt ans de coopération fructueuse entre l’Europe et l’Afrique en matière d’Observation de la Terre. Il bénéficiera des données issues des dernières technologies satellitaires développées par l’Union Européenne dans le cadre de son programme spatial ‘Copernicus’, et par l’agence EUMETSAT, mises à la disposition du continent africain dans le cadre de la Stratégie conjointe Afrique-UE »

L’appropriation du programme par l’Afrique est cruciale pour la réussite de la mise en œuvre de « GMES et l’Afrique », qui nécessite une implication active des parties prenantes. Le Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique du Congo a fait référence à l'avènement du GMES et de l'Afrique comme « une immense opportunité offerte par la science et la technologie modernes pour faire progresser le développement social et économique en Afrique ».

La phase initiale de mise en œuvre du GMES et de l'Afrique portera sur deux services, à savoir l'eau et les ressources naturelles, et les zones marines et côtières.

Plus  d'informations: