You are here

Facilité de soutien à la paix pour l’Afrique – Rapport annuel 2017

Partager

Date de publication: 
20/06/2018

Le rapport annuel 2017 de la Facilité de soutien à la paix pour l’Afrique (APF) donne un aperçu de l’instrument clé de l’Union européenne pour soutenir les efforts de l’Union africaine et des communautés économiques régionales africaines dans le domaine de la paix et de la sécurité.

Depuis 2004, l’APF a soutenu 14 opérations de soutien à la paix (OSP) sous commandement africain. En 2017, les opérations les plus actives ont eu lieu en Somalie, en Guinée-Bissau, au Soudan du Sud, en Gambie, dans le bassin du lac Tchad, au Sahel et en Afrique centrale. En 2017, comme les années précédentes, la majorité des fonds de l’APF ont été alloués aux OSP, principalement à la mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM), à hauteur de 239,4 millions d’euros en 2017. L’APF soutient également la réponse structurelle et durable aux défis en matière de paix et de sécurité en Afrique par le biais de la mise en œuvre de l’Architecture africaine de paix et de sécurité (APSA) et des initiatives de renforcement des capacités. En outre, grâce au Mécanisme de réaction rapide (MRR), l’APF a continué d’apporter son soutien à l’UA et aux CER en matière de prévention des crises en Afrique. En 2017, le MRR a soutenu la médiation (Libye), la navette diplomatique (Soudan du Sud), la prévention de conflits liés aux processus électoraux (Libéria) ainsi que le coup d’envoi d’une opération de soutien à la paix (Gambie).

Depuis sa création en 2004, 2,7 milliards d’euros ont été alloués à plusieurs financements immédiats à court terme en cas de crises et ont permis d’apporter un soutien à plus long terme au renforcement des capacités institutionnelles dans le domaine de la paix et la sécurité en Afrique. La tendance à la hausse a atteint son apogée en 2017, atteignant un niveau record de 385 millions d’euros. Au fil des ans, la Facilité de soutien à la paix pour l’Afrique est devenue l’un des principaux instruments visant à soutenir la coopération entre l’Afrique et l’UE dans le domaine de la paix et la sécurité.