You are here

Enseignement supérieur en Afrique : prochaines étapes en matière d’ajustement et d’harmonisation

Partager

Date de publication: 
04/02/2019
Haqqq Initiative and Tuning Africa program official logos
Haqqq Initiative and Tuning Africa program official logos

Investir dans l’éducation et les compétences constitue une priorité de l’alliance Afrique - Europe pour un investissement et des emplois durables. Dans son discours sur l’état de l’Union 2018, le président Juncker a affirmé que l’Alliance met en évidence l’importance de l’enseignement supérieur dans le développement des compétences et la création d’emplois. L’internationalisation et l’harmonisation de l’enseignement supérieur en Afrique sont considérées comme étant d’une importance particulière pour stimuler la mobilité et améliorer la qualité de l’éducation et la comparabilité.

En 2019, deux initiatives dans ce domaine lanceront une nouvelle phase d’opérations :

Projet Tuning

Le projet Tuning Africa est un processus collaboratif qui revoit et modernise les compétences et aptitudes, en adaptant davantage les programmes et l’enseignement aux besoins des sociétés africaines et du marché du travail.  Le projet concerne 104 universités dans 41 pays et il couvre huit domaines différents, allant de l’agriculture à la médecine. Par conséquent, plus de 1 600 étudiants et membres du personnel ont déjà suivi des ateliers et des cours en ligne.

Harmonisation et assurance qualité

L’initiative Harmonisation de l’assurance qualité et de l’accréditation de l’enseignement supérieur africain renforce l’assurance qualité dans l’enseignement supérieur et instaure une confiance mutuelle, en soutenant la mobilité et la reconnaissance des qualifications, contribuant ainsi au programme d’intégration continentale.

Les références et lignes directrices pour l’assurance qualité de l’enseignement supérieur africain (ASG-QA) ont été publiées dans le cadre de cette initiative pilotée par la Commission européenne et la Commission de l’Union africaine. Sur la base de références et de lignes directrices de différents pays africains et de références mondiales, les références visent à faciliter la reconnaissance et la mobilité des étudiants et des membres du personnel, au niveau tant national que transnational en Afrique et avec l’Europe. Elles constituent le cadre global pour l’assurance qualité dans l’enseignement supérieur sur le continent.