You are here

Surveillance mondiale pour l’environnement et la sécurité (GMES)

Promouvoir une gestion plus durable des ressources naturelles en améliorant le processus de prise de décision grâce à l’utilisation des données d’observation de la Terre.

La surveillance mondiale pour l’environnement et la sécurité (GMES), une initiative de l’Union européenne (UE) et de l’Agence spatiale européenne (ESA), est en cours d’élaboration afin d’offrir, sur une base durable, des services fiables et en temps opportun concernant les questions environnementales et de sécurité pour répondre aux besoins des utilisateurs et des décideurs politiques.

Par le passé, de nombreuses initiatives d’observation de la Terre ont été menées en Afrique afin de répondre à des besoins presque similaires sur le continent. Cependant, certaines de ces initiatives ont malheureusement été conçues comme des projets à courte échéance et n’étaient donc pas en mesure de répondre aux besoins ciblés dans leur intégralité et de manière durable. L’initiative GMES & Afrique vise à établir une continuité dans le cadre d’une approche plus durable en s’appuyant sur l’infrastructure et les capacités établies par les projets précédents tels que PUMA (Préparation à l’utilisation des données Meteosat seconde génération en Afrique), AMESD (Surveillance de l’environnement pour un développement durable en Afrique) et MESA (Surveillance de l’environnement et de la sécurité en Afrique). 

Ce projet est financé par l’UE dans le cadre du programme d’action annuel 2015 du Programme panafricain au titre de l’instrument de coopération au développement (ICD).

L’objectif principal de ce projet consiste à promouvoir une gestion plus durable des ressources naturelles en améliorant le processus décisionnel grâce à la fourniture d’informations pertinentes complémentaires. Son objectif spécifique est d’améliorer les capacités des planificateurs et des décideurs politiques africains à concevoir, mettre en œuvre et suivre les politiques nationales, régionales et continentales et à promouvoir la gestion durable des ressources naturelles grâce à l’utilisation des données issues de l’observation de la Terre et toute information dérivée.

Les activités principales s’articulent autour de cinq domaines clés :

  • L’accès aux données d’observation de la Terre : maintenir et installer des stations de réception, mettre à niveau les logiciels existants, améliorer l’accès aux données du programme Copernicus, etc.
  • Le service des ressources naturelles et hydriques en Afrique : consolider les services existants en matière de ressources naturelles et hydriques, concevoir de nouvelles applications régionales et continentales.
  • Le service des environnements marins et côtiers : renforcer les services maritimes existants, étendre les services maritimes existants à d’autres régions d’Afrique, etc.
  • Le renforcement des capacités : établir un cadre de coopération avec les universités, poursuivre les cours de formation existants pour soutenir la GMES, etc.
  • La sensibilisation : adopter des stratégies et des pratiques de sensibilisation dans le cadre du développement et de la mise en place de services/applications GMES & Afrique, etc.