Répertoire opérationnel africain des métiers et des emplois (ROAME)

Répertoire opérationnel africain des métiers et des emplois (ROAME)

Un atelier de mutualisation et d’échanges sur le ROAME (Répertoire opérationnel africain des métiers et des emplois) a eu lieu à Cotonou du 2 au 6 juillet 2012 sous le financement du programme MIEUX, initiative conjointe de l’Union Européenne et de l’ICMPD. Réunissant les chefs de projet et experts ROAME du Bénin, Cameroun, Mali et Sénégal, les représentants de l’agence nationale pour l’emploi de la Côte d’Ivoire et du Togo, ainsi que les experts de Pôle Emploi France, d’AFRISTAT et les représentants du GIP International et du programme MIEUX. L’atelier s’inscrit dans une dynamique de pérennisation d’une expérience pilote initiée dans le cadre du projet Partenariat pour la gestion des migrations professionnelles (PGMP) (clôturé en août 2011). Cet atelier a permis des concertations et échanges de pratiques pour améliorer l’adaptation des outils pour la mise en œuvre du ROAME, de soutenir les mécanismes de coordination locaux et d’étendre le ROAME au Togo et à la Côte d’Ivoire.

C’est en juillet 2009 que les chefs de projet en charge des nomenclatures emploi-métier, dans les Services publics de l’emploi du Bénin, du Cameroun, du Mali et du Sénégal, avaient décidé de renforcer la dimension intra-régionale par la réalisation d’un Répertoire opérationnel africain des métiers et des emplois (ROAME).

Il constitue les prémices d’une nomenclature régionale intégrant, à terme, l’ensemble des pays de l’Afrique sub-saharienne.

Le ROAME, un référentiel commun

Le Répertoire opérationnel africain des métiers et emplois (ROAME) est le premier référentiel régional des professions initié en Afrique subsaharienne. Adapté de la version 2 du Répertoire opérationnel Métiers Emploi (ROME) de Pôle emploi, ce référentiel regroupe des fiches emplois-métiers par domaines professionnels. Pour chaque emploi, il définit les missions, les activités et les tâches ainsi que les pré-requis, les qualifications et les compétences associés. Classification commune aux acteurs du marché du travail, le ROAME permettra, à terme, d’optimiser l’intermédiation et le rapprochement entre l’offre et la demande en spécifiant les besoins des employeurs, des demandeurs d’emploi et des candidats à la migration ; de faciliter l’élaboration des programmes de formation et d’orientation professionnelle et documenter les systèmes d’information marché du travail par la facilitation de la production de statistiques et d’indicateurs.

Une expérience pilote

La réussite de ce projet se traduit par d’ores et déjà par la réalisation d’un livrable opérationnel : des fiches emploi-métier (FEM) qui ont fait l’objet d’une publication dans le recueil ROAME (326 FEM produites, couvrant 9 secteurs); la mise en place de standards régionaux, utilisables et adaptés au contexte des marchés du travail des pays du Sub-Sahara, tout en présentant des correspondances avec les nomenclatures internationales existantes; le retour d’expériences et le partage de bonnes pratiques, notamment avec l’élaboration de partenariats, la formalisation de procédures de travail et de méthodologies opérationnelles.

Perspectives et prolongements

L’élaboration d’une nomenclature opérationnelle, destinée aux métiers de l’intermédiation sur le marché du travail, qu’il soit national et international, à son animation et à son analyse, constitue, en soi, une démarche de longue haleine. L’expérimentation pilote aura été féconde. Si l’outil réalisé est d’ores et déjà opérationnel, il s’agit néanmoins d’une œuvre commune évolutive, loin d’être achevée, mais qui a franchi les étapes nécessaires et prometteuses pour l’élaboration d’une nomenclature régionale, utile, des métiers et des emplois en Afrique sub-saharienne.