Du courant pour l’Afrique – La deuxième Facilité Énergie de l’UE

Du courant pour l’Afrique – La deuxième Facilité Énergie de l’UE

1,6 milliard d’habitants des zones rurales et semi-rurales n’ont pas accès à l’électricité, un problème particulièrement préoccupant dans les pays ACP. Confrontés à ce problème d’accès, les Africains utilisent des combustibles traditionnels dont la fumée est à la fois une source de pollution et une menace potentielle pour la santé.

Dotée d’un budget total de 200 millions d’euros, la Facilité Énergie de l’UE cofinance divers projets sur le terrain, ainsi que des programmes de gouvernance visant à permettre à chacun, et surtout aux plus pauvres, d’accéder à des services durables et modernes sur tout le continent.

La deuxième Facilité Énergie accorde la priorité aux projets encourageant le recours à des énergies renouvelables telles que les sources géothermiques, l’énergie solaire, les parcs d’éoliennes et la biomasse en plus d’une optimisation de l’efficacité énergétique dans les immeubles.   

Fonder l’avenir sur les succès du passé

Les chiffres de la première phase de la Facilité indiquent que:

  • près de sept millions de personnes ont bénéficié de 74 projets cofinancés par la Facilité;
  • le montant total de l’investissement était de 196 millions d’euros sur un coût total de 430 millions d’euros pour l’ensemble des projets; et
  • 97 % des projets financés étaient axés sur la génération d’énergie à partir de sources renouvelables et de solutions hybrides.

La première phase montre également que la Facilité s’avère efficace pour obtenir des fonds d’autres organisations telles que le secteur privé, les banques de développement européennes, les ONG et les États membres de l’UE.

Perspectives

La Facilité et le PAAE

Lancé en 2007 lors du 2e sommet Afrique-UE, le partenariat Afrique-UE pour l’énergie (PAEE) a été mis sur pied afin d’accroître les investissements européens et africains dans les infrastructures et interconnexions énergétiques, au sein de l’Afrique ainsi qu’entre le continent et l’Europe. La Facilité est l’une des principales clés mises en place en vue de la réalisation cet objectif. 

La deuxième phase comprend six domaines prioritaires qui feront l’objet d’appels à propositions:

  • l’accès aux services énergétiques orienté vers les plus démunis;
  • les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique via l’utilisation de ressources et solutions locales;
  • une utilisation productive de l'énergie au-delà du service de base;
  • la cohérence avec les cadres de planification des pays partenaires;
  • la promotion de politiques et stratégies énergétiques saines;
  • l’élimination d’obstacles à la participation du secteur privé.

Le premier appel à propositions a été lancé en 2009. Deux autres instruments contribuent à la mise en œuvre de la Facilité: d’une part, un mécanisme de mise en commun qui implique des donateurs européens et des institutions financières de développement pour des projets de taille moyenne, et d’autre part, le soutien de la gouvernance énergétique via l’Initiative de l'UE pour l'énergie – Facilité de dialogue et de partenariat.