Qui fait quoi?

Le partenariat stratégique Afrique-UE est le cadre officiel de la coopération entre l’Union européenne et le continent africain. Le partenariat est animé par un dialogue formel qui se déroule à différents niveaux, entre les homologues africains et européens.  

  • Le sommet UE-Afrique des chefs d’État ou de gouvernement est organisé tous les trois ans, tour à tour en Afrique et en Europe. Ces sommets font le point sur les avancées dans la mise en œuvre des engagements et fournissent des orientations politiques pour les travaux futurs. Le quatrième et dernier sommet UE-Afrique a eu lieu à Bruxelles, les 2 et 3 avril 2014. L’objectif était d’examiner l’avenir des relations entre l’UE et l’Afrique et de promouvoir la coopération autour du thème « Investir dans les populations, la prospérité et la paix ». De nombreux thèmes étaient à l’ordre du jour de la réunion : l’éducation et la formation, les femmes et les jeunes, les flux migratoires illégaux entre les deux continents, les approches permettant de stimuler la croissance et de créer des emplois, l’investissement dans la paix et la façon de renforcer le soutien de l’UE aux capacités africaines de gestion de la sécurité sur le continent. Le cinquième sommet devrait avoir lieu en 2017.   
  • Les réunions ministérielles sont organisées ponctuellement. L’objectif est de surveiller les progrès réalisés entre deux sommets. La dernière réunion ministérielle s’est déroulée en marge du sommet UE-Afrique sur le changement climatique, en avril 2014.   
  • Les réunions conjointes des collèges de la Commission européenne et de l’Union africaine se déroulent une fois par an, tour à tour à Bruxelles et à Addis-Abeba. L’objectif est de donner un élan politique et opérationnel aux relations entre l’Afrique et l’UE. La dernière réunion s’est tenue en 2013 à Addis-Abeba. La prochaine réunion aura lieu en avril 2015, à Bruxelles.    
  • Le Forum annuel conjoint (anciennement réunions de la « Task Force conjointe ») couvre tous les domaines de la coopération dans le cadre de la stratégie conjointe. Il réunit une fois par an des experts sectoriels des États membres, des institutions, des organisations de la société civile et d’autres acteurs clés pour évaluer les progrès de la mise en œuvre de la JAES.  
  • Les dialogues réguliers de haut niveau et les réunions d’experts assurent la mise en œuvre de la feuille de route. En font par exemple partie le groupe de référence sur les infrastructures et le groupe d’experts sur les sciences, la technologie et l’innovation du Dialogue politique UE-Afrique de haut niveau.

En outre, le dialogue permanent entre les deux partenaires est facilité par la  Mission permanente de l’UA auprès de l’Union européenne à Bruxelles et la Délégation de l’UE auprès de l’Union africaine à Addis-Abeba. 

Enfin, d’autres acteurs du Partenariat Afrique-UE maintiennent un dialogue permanent :   

  • Le Forum des affaires UE-Afrique réunit des chefs d’entreprise africains et européens représentant des multinationales, des grandes entreprises, des petites et moyennes entreprises, des confédérations et des institutions multilatérales et régionales. L’objectif est d’examiner comment améliorer le climat des affaires et des investissements entre l’UE et l’Afrique.  
  • Le Forum de la société civile Afrique-UE réunit des représentants d’organisations de la société civile des deux continents en vue d’examiner comment revoir la mise en œuvre de la stratégie conjointe Afrique-UE, de garantir la participation à part entière de la société civile dans le partenariat Afrique-UE, d’évaluer les expériences passées et de discuter de l’avenir du partenariat.  
  • Les Sommets des jeunes leaders Afrique-Europe assurent le dialogue continu entre les organisations de jeunesse africaines et européennes. Ils offrent l’occasion de formuler des recommandations concrètes aux sommets UE-Afrique en ce qui concerne les futures initiatives jeunesse de la JAES et l’engagement des jeunes dans le dialogue politique futur. En 2012, la Plateforme de la jeunesse Afrique-Europe a été mise en place pour coordonner, surveiller et suivre sur une base annuelle la coopération de la jeunesse Afrique-Europe.  
  • Réunions entre le Parlement européen et le Parlement panafricain.
  • Réunions du réseau UE-Afrique des acteurs économiques et sociaux.