Qu'est-ce que le Partenariat?

 

Le partenariat stratégique Afrique-UE est le cadre officiel de la coopération entre l’Union européenne et le continent africain. Il repose sur la stratégie conjointe Afrique-UE (JAES) adoptée par les chefs d’État ou de gouvernement lors du deuxième sommet UE-Afrique, en 2007. L’actuelle feuille de route 2014-2017 fixe des objectifs concrets dans 5 domaines de coopération prioritaires, définis de commun accord lors du 4e sommet UE-Afrique en 2014.

Dans notre monde en constante évolution, une chose est sûre : l’Afrique et l’Europe resteront chacune le plus proche voisin de l’autre. Les 55 pays d’Afrique et les 28 États membres de l’Union européenne ont en commun une proximité géographique, une histoire et un devenir.

L’Afrique s’emploie à réaliser son intégration politique et économique à l’échelon continental. Depuis la création de l’Organisation de l’unité africaine (OUA), il y a 50 ans, et surtout depuis la création de l’Union africaine (UA) en 2002, l’Afrique a mis en place des institutions continentales et des politiques et initiatives ambitieuses dans de nombreux secteurs clés, importants pour son propre développement et présentant un intérêt direct pour l’UE. Dans ce contexte, le développement de la relation entre les deux partenaires est devenu une priorité pour les deux continents. 

C’est dans cet esprit que les dirigeants africains et européens, ainsi que les présidents des institutions des deux continents se sont réunis à l’occasion du sommet de Lisbonne, en décembre 2007, en vue de donner un nouvel élan à leurs relations et d’établir un partenariat stratégique. Un partenariat fondé sur une relation politique forte et une étroite coopération dans des domaines clés.

Le partenariat Afrique-UE repose sur des valeurs partagées et vise à promouvoir des intérêts communs et à réaliser des objectifs stratégiques définis conjointement. Il s’emploie à rapprocher davantage l’Afrique et l’Europe en renforçant la coopération économique et en encourageant un développement durable sur les deux continents, afin qu’ils puissent vivre côte à côte dans la paix, la sécurité, la démocratie, la prospérité, la solidarité et la dignité humaine. 

Dans cette optique, les deux partenaires sont résolus à dépasser la relation traditionnelle bailleur de fonds/bénéficiaire et à développer une même vision à long terme des relations UE-Afrique dans un monde globalisé, où chacun poursuit de nombreux intérêts communs face à des problématiques comme le changement climatique, la sécurité mondiale ou le programme de développement pour Les objectifs de développement durable .

La stratégie conjointe Afrique-UE, qui a été adoptée lors du sommet de Lisbonne en 2007, régit le cadre à long terme des relations entre l’Afrique et l’UE. Elle est mise en œuvre sur la base de priorités définies conjointement, répondant aux intérêts communs de l’UE et de l’Afrique et qui ont un impact majeur sur la vie quotidienne des citoyens des deux continents.

Déclaration de mission

Le partenariat Afrique-UE traduit l’engagement des deux parties à coopérer à long terme et de manière stratégique sur un pied d’égalité.

Le partenariat poursuite les objectifs suivants :

  • Renforcer les relations politiques entre l’Afrique et l’UE et s’attaquer ensemble à des défis internationaux communs comme le changement climatique, la protection de l’environnement ou la paix et la sécurité. En partageant et en défendant des positions communes, l’Afrique et l’Europe auront plus de poids dans les enceintes internationales ;  
  • Élargir la coopération entre l’Afrique et l’UE à de nouveaux domaines d’avenir d’intérêt commun, comme la gouvernance et les droits de l’homme, le commerce et l’intégration régionale, l’énergie, le changement climatique, la migration, la mobilité et l’emploi ainsi que les sciences, les technologies de l’information et de la communication et les applications spatiales ; 
  • Faciliter et promouvoir un partenariat global à grande échelle, centré sur les personnes, en garantissant une réelle participation de la société civile et du secteur privé et en offrant des avantages directs aux citoyens africains et européens.