Pourquoi une stratégie conjointe ?

Pourquoi une stratégie conjointe ?

La stratégie conjointe Afrique-UE (Joint Africa-EU Strategy, JAES) a été lancée en 2007, lors du sommet Afrique-UE de Lisbonne. Elle rend compte de la volonté des deux continents de dépasser la relation bailleur de fonds/bénéficiaire et de se lancer dans une coopération à long terme répondant à des intérêts mutuels et complémentaires qui ont été identifiés par les deux partenaires. Cette stratégie repose sur les principes d’appropriation, de partenariat et de solidarité et son adoption annonce une étape nouvelle pour les relations entre l’Afrique et l’UE.   

La stratégie conjointe Afrique-UE (JAES) a été adoptée en 2007, lors du sommet du Lisbonne qui a réuni les chefs d’État ou de gouvernement de 27 pays européens et 54 pays d’Afrique ainsi que les présidents des institutions des deux continents.

La stratégie conjointe a pour objectif de donner au partenariat Afrique-UE une nouvelle dimension stratégique, incluant un renforcement du dialogue politique et un approfondissement de la coopération à tous les niveaux. La JAES reflète un consensus euro-africain sur des valeurs, des intérêts communs et des objectifs stratégiques similaires.    

La stratégie conjointe Afrique-UE, qui régit le cadre à long terme des relations entre l’Afrique et l’UE est mise en œuvre sur la base de priorités définies conjointement, répondant aux intérêts communs de l’UE et de l’Afrique et qui ont un impact majeur sur la vie quotidienne des citoyens des deux continents. Dans chaque domaine de coopération, la priorité est donnée aux actions à l’échelon international, continental ou transrégional, qui pourront être menées par l’ensemble des acteurs. 

Elle s’emploie à rapprocher davantage l’Afrique et l’Europe en renforçant la coopération économique et en encourageant un  développement durable sur les deux continents, afin qu’ils puissent vivre côte à côte dans la paix, la sécurité, la démocratie, la prospérité, la solidarité et la dignité humaine.  

Quelle est la valeur ajoutée de la stratégie conjointe Afrique-UE ?

La stratégie Afrique-UE complète les cadres de coopération existants avec l’Afrique subsaharienne et les pays du voisinage de l’UE. Il faut aussi souligner que ce niveau de coopération Afrique-UE régit tous les autres canaux de collaboration existant à l’échelon national, régional ou local. La JAES apporte à ces cadres une valeur ajoutée en poursuivant les objectifs suivants : 

  • intégrer le partenariat dans un contexte international en s’attaquant à des défis internationaux communs comme le changement climatique, la protection de l’environnement ou la paix et la sécurité. En partageant et en défendant des positions communes, l’Afrique et l’Europe auront plus de poids dans les enceintes internationales ; 
  • élargir la coopération entre l’Afrique et l’UE à de nouveaux domaines d’avenir d’intérêt commun, comme la gouvernance et les droits de l’homme, le commerce et l’intégration régionale, l’énergie, le changement climatique, la migration, la mobilité et l’emploi, ainsi que les sciences, les technologies de l’information et de la communication et les applications spatiales ;  
  • faciliter et promouvoir un partenariat global à grande échelle, centré sur les personnes, en garantissant une réelle participation de la société civile et du secteur privé et en offrant des avantages directs aux citoyens africains et européens.

Mise en œuvre de la JAES 

Lors du 4e sommet UE-Afrique organisé à Bruxelles, les chefs d’État ou de gouvernement africains et européens ont adopté la feuille de route 2014-2017. Celle-ci axe la mise en œuvre de la stratégie conjointe sur 5 domaines prioritaires :

  • Paix et sécurité ;
  • Démocratie, bonne gouvernance et droits de l’homme ;
  • Développement humain ;
  • Développement et croissance durables et inclusifs et intégration continentale ; 
  • Nouveaux enjeux mondiaux.

Les dirigeants ont également convenu de renforcer les synergies entre le dialogue politique et la coopération et d’encourager les contributions du secteur public et privé.   

Le premier plan d’action (2008-2010) et le second plan d’action (2011-2013) de la stratégie conjointe Afrique-UE se concentraient à l’origine sur 8 domaines de coopération prioritaires :   

  • Paix et sécurité ;
  • Gouvernance démocratique et droits de l’homme ;
  • Intégration économique régionale, commerce et infrastructures ;
  • Objectifs du Millénaire pour le développement ;
  • Changement climatique ;
  • Energie ;  
  • Migration, mobilité et emploi ;
  • Science, société de l’information et espace.