Les partenaires

Qui sont les partenaires?

Les partenaires

Le partenariat Afrique-UE se fonde sur la Stratégie conjointe Afrique-UE, un document négocié et approuvé conjointement en 2007 par les institutions de l'Union africaine et de l'Union européenne ainsi que par les États africains et les États membres de l'UE.

Le partenariat s'étend également au-delà des institutions politiques. Les acteurs non étatiques - organisations de la société civile, organisations de jeunesse, secteur privé et autres acteurs sociaux - y sont tous associés.

 

  • L'Union Européenne

Du côté européen, le partenariat UE-Afrique est placé sous la conduite des États membres de l'UE. Ce processus se déroule à plusieurs niveaux:

  • chefs d'État ou de gouvernement au sein du Conseil européen
  • ministres des États membres de l'UE qui se réunissent au sein du Conseil " Affaires étrangères » de l'UE
  • groupes de travail spécialisés (comme, par exemple, le groupe «Afrique» -COAFR), via le Comité des représentants permanents.

La Commission européenne pilote la mise en œuvre de la Stratégie conjointe Afrique-UE par le biais de priorités identifiées conjointement dans tous les domaines de la coopération.

Le Service européen pour l'action extérieure assure la coordination politique générale et oriente la stratégie des relations entre l'Afrique et l'UE, en étroite consultation avec la Commission européenne. Pour en savoir plus à ce sujet, visitez le site: http://www.eeas.europa.eu/africa/index_fr.htm

Le Parlement européen supervise la mise en œuvre du partenariat, en particulier par l'intermédiaire de ses commissions des affaires étrangères et du développement.

 

  • L'Union Africaine

L'Union africaine (UA) est le principal interlocuteur de l'UE pour les questions panafricaines.

L'UA compte 55 pays membres, qui en assurent la présidence à tour de rôle pendant un an, ainsi que plusieurs organes administratifs:

La Commission de l'UA est le principal organe exécutif du partenariat stratégique Afrique-UE; elle agit dans le respect des orientations politiques définies par les pays membres et par son président, le Dr Moussa Faki. Outre les institutions de l'UA, le NEPAD, un organisme technique de l'Union africaine, et les Communautés économiques régionales jouent également un rôle prépondérant, notamment en faveur de l'intégration économique du continent.

 

  • Société civile, Secteur privé et Organisations de jeunesse

Un partenariat centré sur les citoyens

Les acteurs non étatiques des deux continents sont invités à participer activement à la mise en œuvre de la Stratégie conjointe Afrique-UE (JAES) et de la Feuille de route 2014-2017 adoptée récemment par les chefs d'État et de gouvernement africains et européens. La JAES œuvre à la mise en place d'un partenariat entre l'Afrique et l'UE centré sur les citoyens, en encourageant une véritable participation de la société civile et du secteur privé - des partenaires clés de la mise en œuvre au bénéfice direct des citoyens africains et européens.

 

Organisations de la société civile

La JAES a d'emblée pris en compte la dimension de la participation active de la société civile. Un groupe de pilotage commun réunissant des représentants de la société civile des deux régions facilite le dialogue entre les sociétés civiles européenne et africaine.

Au titre de son Programme d'appui à l'UA, l'UE soutient l'engagement de la société civile africaine, conformément à l'Acte constitutif de l'Union africaine, qui stipule que l'UA repose sur un partenariat entre les gouvernements et les différents segments de la société civile.

En octobre 2013, le 2e Forum de la société civile Afrique-UE a réuni des représentants de 32 organisations de la société civile (OSC) africaine et 36 OSC européennes. Les participants ont examiné les propositions de la Commission européenne et de l'Union africaine sur la réforme des priorités thématiques de la JAES, de ses mécanismes institutionnels et de ses instruments de financements. Ils ont également réfléchi aux expériences passées et aux opportunités futures offertes par la JAES.

Afin de faire entendre la voix des acteurs sociaux et économiques à la veille du 4e Sommet UE-Afrique, le Comité économique et social européen et les partenaires africains ont en outre organisé une rencontre le 5 mars 2014. L'évènement a rassemblé des représentants des employeurs, des salariés et de groupes d'intérêt divers, notamment des agriculteurs et des consommateurs, des deux continents. La réunion a permis de promouvoir une coopération structurée et régulière entre les acteurs des milieux sociaux et économiques européens et africains et d'échanger des connaissances et des bonnes pratiques. Les conclusions de la réunion ont été transmises aux principaux partenaires politiques de l'UE et d'Afrique.

La déclaration finale de la réunion peut être téléchargée ici.

 

  • Le secteur privé

Le secteur privé est essentiel pour le développement en Afrique et il importe de mettre en place un climat propice aux affaires et aux investissements afin d'encourager une croissance économique durable et inclusive.

Les Forums de la société civile Afrique-UE (EU-Africa Business Fora, EABF) ont joué un rôle clé en réunissant des entrepreneurs et des investisseurs publics et privés d'Europe et d'Afrique. Cinq Forums de la société civile Afrique-UE ont été organisés à ce jour : à Bruxelles (2006), Accra (2007), Nairobi (2009), Tripoli (2010) et Bruxelles (2014), en marge du 4e Sommet UE-Afrique.

Le 5e Forum, organisé à Bruxelles les 31 mars et 1er avril 2014, a vu la participation de nombreuses organisations des deux continents.

Pour la liste complète des participants au Forum de la société civile Afrique-UE, cliquez ici.

 

  • Organisations de jeunesse

Les organisations de jeunesse sont elles aussi encouragées à contribuer aux objectifs de la Stratégie conjointe Afrique-UE au travers de leurs idées, aspirations et actions.

Le 3e Sommet Afrique-UE des jeunes leaders, qui s'est tenu les 31 mars et 1er avril 2014, a ainsi formulé des recommandations concrètes à l'attention des chefs d'État ou de gouvernements réunis pour le Sommet UE-Afrique. Ces recommandations concernaient les initiatives futures en faveur de la jeunesse dans le cadre de la JAES et l'engagement structuré des jeunes dans la coopération et le dialogue entre l'Afrique et l'Europe

Ce sommet a été organisé sous la coordination d'un groupe de pilotage mis en place au sein de la Plateforme de la jeunesse Afrique-Europe qui se compose de 5 membres permanents:

 

  • Institutions académiques

Les travaux des groupes de réflexion et des institutions de recherche participent grandement à l'amélioration du processus d'élaboration des politiques fondées sur la connaissance et contribue à en orienter la mise en œuvre dans le cadre du Partenariat Afrique-UE.

Épinglons en particulier la contribution du Réseau de recherche Europe-Afrique (Europe-Africa Policy research network, EARN) qui vise à contribuer au dialogue stratégique entre l'UE et l'Afrique. Ce réseau d'instituts de recherche politique entend apporter une valeur ajoutée à la mise en commun et au développement des capacités de recherche politique, du dialogue, de l'information et du partenariat entre les instituts de recherche non gouvernementaux d'Afrique et de l'UE pour les questions en rapport avec les relations entre les deux régions.