1er déjeuner colloque: Recherche et Développement

Main menu

1er déjeuner colloque: Recherche et Développement

Mardi, 03 Décembre, 2013
La Direction Générale EuropeAid et la DG Recherche et Innovation ont invités 50 représentants africains et  européens provenant de 30 pays pour réfléchir sur les messages clés concernant les défis de l'investissement IST dans la perspective du sommet UE-Afrique IV en Avril 2014 .
 
Le dialogue informel multi-acteur a été ouverte par Elisabeth Lipiatou (DG Recherche) et par Mahama Ouedraogo (Commission de l'UA) .
 
Après les présentations par le professeur Knorringa de l'ISS néerlandais, Centre de recherche LDE sur l'innovation Frugal et la technologie des réseaux avec l'Afrique, Anneline Morgan du ministère de la science et de la technologie en Afrique du Sud et le prince Randy Kossou Alam-Sogan, président des investissements Black Lion Rising, une société de conseil spécialisée sur les opportunités d'investissement en Afrique, les participants ont fait valoir que le partenariat Afrique - UE doit:
 
  • Intégrer les IST au sein du partenariat Afrique-UE: la technologie et l'innovation doivent être pris en compte dans d'autres initiatives dans le cadre des initiatives Afrique - UE, tels que l'enseignement supérieur et de la mobilité (Université panafricaine), l'infrastructure (c.-à- PIDA), accès Internet (AfricaConnect) et l'agriculture africaine (PDDAA);
  • Encourager les gouvernements à investir dans la R&D et des IST: le partenariat inter-continental permet aux gouvernements, le secteur privé et les institutions de recherche à unir leurs forces et à identifier les interventions spécifiques d'intérêt commun qui peuvent être prises avant au niveau national;
  • Renforcer le rôle du secteur privé: Le secteur privé est essentiel pour transformer les investissements IST en gains concrets;
  • Appliquer les principes de gagnant-gagnant: le partenariat Afrique-UE est fondée sur la poursuite des intérêts communs et des obligations réciproques. Ces principes devraient continuer à être la base pour des initiatives futures IST;
  • Agir dans les domaines de l'avantage comparatif: les acteurs africains et européens ont des atouts complémentaires qui devraient être mieux utilisés pour optimiser les initiatives conjointes des IST.
 
 

Pour autres informations, veuillez cliquer les liens ci-dessous:

Photo gallery

Video