Le commissaire Janez Potočnik informé des activités de l'UA

Le commissaire Janez Potočnik informé des activités de l'UA

Mardi, 08 Septembre, 2009

Addis-Abeba, le 8 septembre 2009 –

Le commissaire de l'Union européenne (UE) chargé de la science et de la recherche, Janez Potočnik, a rendu visite au siège de l'Union africaine situé à Addis-Abeba, en Éthiopie, dans le cadre du partenariat stratégique Afrique-UE signé par l'Union africaine (UA) et l'UE lors du sommet de Lisbonne de décembre 2007.

Le commissaire Potočnik y a rencontré le professeur Jean-Pierre Ezin, le commissaire de l'UA chargé des ressources humaines, de la science et de la technologie, afin de discuter du partenariat actuellement mis en œuvre dans le domaine de la science et de la technologie. Ensemble, ils ont examiné les grands domaines de la coopération en prêtant une attention particulière à la recherche spatiale, aux sciences de la terre, à la surveillance de l'environnement ainsi qu'au partenariat pour la consolidation de la paix. Dans ce contexte, le commissaire Potočnik a reçu des informations sur le système continental d'alerte rapide (CEWS) du département de la paix et de la sécurité. La visite a également été l'occasion d'examiner le rôle joué par la haute technologie dans la surveillance de l'environnement et du changement climatique. Dans ce cadre, la délégation de l'UE a visité le programme de surveillance de l'environnement pour un développement durable en Afrique (AMESD), consacré à la gestion durable des ressources naturelles dans les régions de l'UA. Le commissaire Potočnik a déclaré: "Je suis très heureux d'être ici aujourd'hui pour promouvoir la mise en œuvre du partenariat UA-UE sur la science et la technologie. La science est la clé qui permettra de résoudre les problèmes de développement. En collaborant avec l'Afrique, l'UE encourage le renforcement des capacités de l'Afrique en matière de science et de recherche."

Pendant la visite de la délégation européenne, l'UA décernera le premier prix des femmes chercheurs en Afrique. Le commissaire Ezin a rappelé que l'Afrique ne s'était pas encore pleinement engagée à promouvoir la présence des femmes dans le monde scientifique. Il est donc nécessaire de renforcer la participation des femmes dans le domaine de la science et de la recherche à haut niveau en Afrique. Cinq Africaines ont reçu une bourse d'un montant de 20 000 dollars US. Pendant la cérémonie, le premier appel à propositions de recherche pour l'Afrique a été lancé. Financée au titre du 7e programme-cadre pour la recherche et le développement, une enveloppe de 63 millions d'euros sera consacrée à des projets de recherche dans les domaines de la santé, de la distribution d'eau, de la sécurité alimentaire et de la protection de l'environnement, des sujets qui, comme l'a rappelé le commissaire Potočnik, ont été identifiés par les États membres de l'UA.