L'Afrique et l'Union européenne unissent leurs efforts dans la lutte contre le changement climatique

L'Afrique et l'Union européenne unissent leurs efforts dans la lutte contre le changement climatique

Mercredi, 03 Décembre, 2008

L'Afrique et l'Union européenne ont adopté une déclaration conjointe sur le changement climatique dans laquelle elles soulignent leurs préoccupations face au réchauffement de la planète et rappellent leur volonté commune d'aboutir à un accord international ambitieux qui succéderait au protocole de Kyoto.

Bien qu'elle contribue très peu au réchauffement de la planète, l'Afrique apparaît, tant dans le plan d'action de Bali que dans le quatrième rapport d'évaluation (de 2007) du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), comme l'une des régions les plus vulnérables au changement et à la variabilité climatiques. L'imprévisibilité des précipitations, la baisse des rendements agricoles et la raréfaction des ressources témoignent du fait que les pays africains subissent déjà les pires conséquences du changement climatique. À cela s'ajoute la pauvreté généralisée, l'accès limité aux capitaux et aux technologies, la dégradation des écosystèmes, les catastrophes naturelles et les conflits, qui accentuent encore leur vulnérabilité.

La déclaration conjointe Afrique-Union européenne montre que les deux parties partagent les mêmes inquiétudes concernant le changement climatique et qu'elles peuvent surmonter leurs divergences face à l'urgence de la lutte contre le réchauffement de la planète. C'est une étape importante en vue de la mise en œuvre d'approches communes, du renforcement de la coopération et de l'adoption d'un accord post-Kyoto ambitieux sur le changement climatique.

Cette déclaration est le fruit de la coopération des participants à la 11e réunion de la troïka ministérielle Afrique-Union européenne, organisée les 20 et 21 novembre à Addis-Abeba. Elle se fonde également sur les conclusions de la conférence africaine des ministres de l'environnement sur le changement climatique du 20 novembre, organisée parallèlement à Alger, qui a permis de déboucher sur la «déclaration d'Alger» sur le changement climatique en Afrique.

Cette déclaration conjointe constitue une contribution importante à la conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), qui se déroulera à Poznań (Pologne) du 1er au 12 décembre 2008.