La 13e troïka ministérielle UE-UA confirme son engagement envers le partenariat

La 13e troïka ministérielle UE-UA confirme son engagement envers le partenariat

Mercredi, 14 Octobre, 2009

La 13e troïka ministérielle UE-UA s'est tenue à Addis-Abeba, en Éthiopie, le 14 octobre 2009, sous la présidence conjointe de Gunilla Carlsson, ministre suédoise de la coopération internationale au développement et actuelle présidente du Conseil de l'Union européenne (UE), et du Dr Ali Treki, secrétaire libyen des affaires de l'Union africaine et actuel président du Conseil exécutif de l'Union africaine (UA). Des hauts fonctionnaires et des ministres des deux continents et de la Commission européenne ont participé aux discussions.

Les ministres ont réaffirmé leur détermination à renforcer le partenariat stratégique entre l'Afrique et l'UE. Dans ce contexte, les ministres ont salué les progrès réalisés dans la mise en œuvre de la stratégie commune Afrique-UE depuis la dernière troïka. Le rapport d'évaluation à mi-parcours de la stratégie commune Afrique-UE a été présenté et les réussites et les carences des partenariats thématiques ont été discutées.

Les ministres ont appelé l'ensemble des parties prenantes à mettre rapidement en œuvre les recommandations de l'évaluation à mi-parcours du premier plan d'action. En outre, les présidences et les Commissions de l'UE et de l'UA, ainsi que le Secrétariat général du Conseil de l'UE, ont été invités à présenter des options pour améliorer la mise en œuvre de la stratégie commune Afrique-UE en vue de l'adoption éventuelle d'un deuxième plan d'action lors du sommet Afrique-UE de 2010.

Un large éventail de problématiques ont été abordées, notamment des défis mondiaux tels que la crise financière et économique et le changement climatique, et des questions politiques et juridiques telles que les menaces pour la paix et la sécurité, les élections et la lutte contre l'impunité.

Un appel a été lancé en faveur d'une plus grande implication de la société civile dans la stratégie commune Afrique-UE, en particulier par le biais d'une participation aux groupes d'experts conjoints et de l'organisation prochaine d'un Forum de la société civile Afrique-UE. Une attention particulière a été accordée à la nécessité de mobiliser des ressources à une échelle plus large. Dans ce contexte, l'organisation d'un atelier de spécialistes Afrique-UE sur les ressources pour la stratégie commune (Addis-Abeba, 5-7 octobre 2009) a été accueillie favorablement.

Les ministres ont également salué la réunion entre le Conseil de paix et de sécurité de l'UA et le Comité politique et de sécurité de l'UE (Addis-Abeba, 12 octobre 2009) et ont encouragé la poursuite de l'intensification de la coopération entre les deux organismes, en particulier au vu des diverses situations de crise (Soudan, Somalie, Guinée, Madagascar, etc.) qui continuent de peser sur la paix et la sécurité en Afrique.

La position commune de l'Afrique (UA) en matière de changement climatique et les progrès réalisés en vue de la mise en œuvre de décisions dans ce domaine ont bénéficié du soutien des représentants. En particulier, les ministres ont salué le fait que l'Afrique dépêchera une équipe entièrement habilitée à prendre part aux négociations sur le changement climatique au COP15, qui se tiendra à Copenhague, au Danemark, en décembre 2009. La nécessité d'apporter un soutien continu au renforcement des capacités institutionnelles a été reconnue et l'UE a réaffirmé son engagement en la matière, notamment en ce qui concerne la mise en place de l'unité de lutte contre le changement climatique et la désertification et l'élaboration de plans d'action nationaux pour mettre en œuvre l'initiative de la grande muraille verte pour le Sahara et le Sahel. Les ministres ont convenu de tenir la 14e réunion ministérielle de la troïka Afrique-UE le 27 avril 2010 à Luxembourg.