Forum des affaires UE-Afrique 2017 : investir dans la création d'emplois

Forum des affaires UE-Afrique 2017 : investir dans la création d'emplois

Jeudi, 08 Juin, 2017

Le Forum des affaires UE‐Afrique (EABF) qui a eu lieu le 7 juin 2017 à Bruxelles, en Belgique, avait pour pierre angulaire de son programme le thème « Investir dans la création d'emplois ».

Organisé dans le cadre des Journées européennes du développement, cet événement majeur s'inscrit dans la série d'événements d'affaires organisés en vue du cinquième Sommet Afrique-UE des chefs d'État et de gouvernement, qui aura lieu à Abidjan, en Côte d'Ivoire, les 29 et 30 novembre.

Le forum a rassemblé plus de 1 400 participants, dont des chefs d'entreprise, entrepreneurs et décideurs politiques issus des deux continents. Centrées sur une problématique cruciale pour l'Afrique, à savoir comment créer davantage d'emplois de meilleure qualité, les discussions se sont intéressées en particulier aux secteurs de l'agroalimentaire, l'énergie renouvelable et la numérisation. Le forum a offert aux dirigeants d'entreprises et aux gouvernements un lieu de rencontre unique pour échanger leurs idées, les enseignements qu'ils ont tirés et leurs réussites ainsi que des pistes pour améliorer les rapports entre les deux continents, conformément à son objectif, comme le précise la stratégie commune Afrique-UE, qui consiste à « examiner les moyens d'améliorer l'environnement des investissements et des entreprises et de mieux faire connaître les possibilités commerciales offertes en Afrique ».

Au total, 1 400 délégations ont participé au Forum des affaires UE-Afrique, ce qui marque un nouvel événement clé de ce partenariat durable.

Suite au grand succès du forum en 2014, cet événement a marqué un changement important en abordant non seulement la politique, mais également des projets de création d'emplois, notamment dans le cadre du Plan d'investissement externe (PIE) européen ; en adéquation avec ce changement et avec une volonté d'augmenter l'engagement des entreprises, le thème de l'événement était : « Investir dans la création d'emplois ».

Tout au long de cette journée remplie de présentations faisant autorité, de discussions et débats animés, l'attention était clairement portée sur le potentiel de l'Afrique et sur la façon dont le secteur privé peut contribuer à son développement socio-économique grâce à une croissance durable et inclusive. Le programme du forum comprenait une session d'ouverture composée de présentations par Neven Mimica, commissaire à la Coopération internationale et développement de la Commission européenne, H.E. Thomas Kwesi Quartey, Vice-président de la Commission de l'Union africaine (AUC) et Pierre Guislain, Vice-président de la Banque africaine de développement (BAD). Pour tirer le meilleur parti du dividende démographique de l'Afrique, il est nécessaire que les secteurs publics et privés investissent dans les personnes et les entreprises afin de diversifier les économies et de les incorporer dans les chaînes de valeur régionales et mondiales. À cet effet, l'Union européenne élabore un Plan d'investissement externe (PIE) européen ambitieux afin de dynamiser l'investissement dans le développement durable dans les zones et secteurs dits « à risques » de l'Afrique. Le représentant de la Banque africaine de développement a mis l'accent sur les opportunités concrètes de financement mixte et a exprimé la volonté de son institution de collaborer avec la Commission européenne. 

Des interviews des principaux dirigeants ont été réalisées par CNBC Africa et par Euronews.

D'une manière générale, toutes les personnes interviewées se félicitaient du PIE, qui est vu comme une initiative positive contribuant à la diminution des risques liés à l'Afrique. Elles mesurent en particulier l'importance du mécanisme d'atténuation des risques porté par le plan. Le problème de l'atténuation des risques a été abordé lors du forum et le secteur privé a clairement exprimé sa vision de la lutte contre les risques par le biais de garanties de première perte, plans de financement mixte et d'autres mécanismes. L'une des sessions thématiques était entièrement dédiée à la diminution des risques dans le secteur de l'énergie, le dialogue était centré sur la création d'un partenariat entre public et privé qui fera office d'agrégateur intermédiaire pour acheter l'énergie auprès de producteurs énergétiques indépendants et le revendre à des fournisseurs et d'autres acquéreurs. 

Le VIe Forum des affaires UE-Afrique conclura la série d'événements d'affaires organisés cette année, il aura lieu à Abidjan, en Côte d'Ivoire le 27 novembre 2017 juste avant le cinquième Sommet Afrique-UE prévu les 29 et 30 novembre 2017.

Pour plus d'informations au sujet de cette édition du Forum des affaires UE-Afrique, veuillez consulter : www.euafrica-businessforum.com