"Call for Africa": une opportunité pour des projets scientifiques et technologiques

"Call for Africa": une opportunité pour des projets scientifiques et technologiques

Mardi, 06 Octobre, 2009

Au mois de juillet de cette année, la Commission européenne (7e PC) a lancé un appel à propositions qui vise à concrétiser certains objectifs scientifiques et technologiques du partenariat stratégique Afrique-UE. L'appel, qui prend fin le 14 janvier 2010, allouera près de 63 millions d'euros à des projets dans le domaine de la santé, de l'alimentation, de l'agriculture et de la pêche, des biotechnologies et de l'environnement.

L'"Africa Call", publié dans le cadre du 7e programme-cadre (7e PC) pour la recherche de l'Union européenne, constitue un élément clé du partenariat stratégique UE-Afrique et représente une occasion unique pour améliorer la base de recherche africaine dans les domaines concernés.

L'un des principaux objectifs de l'appel est de renforcer les capacités locales dans les domaines scientifiques et technologiques concernés. Une attention particulière est par conséquent accordée à la participation de parties prenantes locales et/ou d'acteurs régionaux, ainsi qu'à la mise en réseau efficace des projets.

L'appel s'articule autour de deux domaines principaux:

  • la gestion de l'eau et la sécurité alimentaire;
  • l'amélioration de la santé en Afrique.

Il s'agit d'une approche holistique qui couvre plusieurs domaines de recherche scientifique et technologique, tels que l'alimentation, l'agriculture, la santé, les ressources en terres et en eau, ainsi que leur interaction avec le changement climatique. Elle tient également compte de facteurs socio-économiques tels que la migration et la réinstallation, l'urbanisation, les systèmes de soins de santé et les interventions programmées.

Les projets financés proposeront une gestion innovatrice, des technologies et des outils de gouvernance adaptés aux autorités et aux parties prenantes concernées, leur permettant ainsi de réduire la pauvreté, de renforcer la sécurité alimentaire et d'améliorer la santé publique. Parmi les autres avantages escomptés, citons la formation universitaire et la mise en place de réseaux de recherche en santé, la gestion efficace de l'eau et la protection des écosystèmes naturels en Afrique.