Séminaire de haut niveau Afrique-UE sur les changements climatiques

Séminaire de haut niveau Afrique-UE sur les changements climatiques

Mardi, 01 Avril, 2014
Le commissaire européen pour l'action climatique, Connie Hedegaard, avec Binilith Mahenge, Président de la Conférence ministérielle africaine sur l'environnement (CMAE) et Rhoda Tumusiime, Commissaire de l'Union africaine pour l'économie rurale et l'agriculture
Lors d'un séminaire de haut niveau sur les changements climatiques, qui a eu lieu en marge du sommet UE-Afrique le 1er Avril 2014, les ministres européens et africains ont réitéré leur engagement à une coopération étroite sur le changement climatique et ont publié une déclaration commune à cet égard. 
 

Le séminaire a été accueilli par la Commissaire à 'Action pour le climat, Connie Hedegaard, le président de la Conférence ministérielle africaine sur l'environnement (CMAE), Binilith Mahenge, et le Commissaire de l'Union africaine pour l'économie rurale et l'agriculture, Rhoda Tumusiime.

 
Le séminaire a également inclus une discussion de haut niveau entre le Commissaire européen à l'environnement, Janez Potočnik, et les ministres africains sur les questions environnementales communes. La discussion a porté sur trois sujets qui étaient considérés comme essentiels pour la coopération UE-Afrique et pour développer éventuellement des positions communes, à savoir: 
 
  • le cadre de développement post-2015; 
  • le trafic illégal d'espèces sauvages; et 
  • biodiversité / préparatifs de la douzième session de la Conférence des Parties (COP 12) à la Convention sur la diversité biologique (CDB)
 

Le changement climatique est une priorité de la stratégie communeLes effets négatifs du changement climatique d'origine anthropique pour l'Afrique deviennent de plus en plus effrayantscomme en témoigne par la sécheresse et l'évolution des espaces agricoles dans de nombreux pays africains. Par exemple le rapport "Africa’s Adaptation Gap" (L'écart de l’adaptation  en Afrique - 2013) estime que l'Afrique devra faire face à des coûts d'adaptation très importantes: il cite de 7-15 milliards de dollars par an en 2020.

 

Documents scientifiques récentes et pertinentes comprennent le rapport d'évaluation 2013 du Groupe d'experts intergouvernementaux sur les changements climatiqueset en 2013 'Turn Down the Heat", un rapport régional sur l'Afrique Sub-saharienne édité par la Banque mondiale et par l'Institut du Climat du Wuppertal en Allemagne.

 

Le renforcement de la coopération entre l'UE et l'Afrique est essentiel pour pousser d'autres continents vers un nouvel accord contraignant à l'échelle mondiale jusqu'à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, prévue à Paris en Décembre 2015.

 

Ce séminaire sur le changement climatique a discuté comment les questions de changement climatique peuvent être mieux traités, à partir du 4èm Sommet UE-Afrique.

 

Pour plus d'informations, veuillez clicker sur les liens ci-dessous:

 

Déclaration ministérielle de l'Union européenne et de l'Afrique sur le changement climatique