Questions globales et émergentes

Questions globales et émergentes

Objectifs

Au titre du partenariat Afrique-UE, l’objectif stratégique de ce domaine de coopération entre l’Afrique et l’Europe consiste à parvenir à des positions communes au sein des forums mondiaux et dans les négociations internationales, et à relever conjointement les défis mondiaux.

Les principaux domaines de coopération et les objectifs spécifiques comprennent:

  • l’amélioration du dialogue stratégique sur les questions communes et mondiales, telles que le changement climatique, la gestion des ressources naturelles et de l’environnement, la migration clandestine, le terrorisme et la criminalité transnationale, ainsi que les flux financiers illicites;
  • la promotion des positions communes dans les processus de négociations internationales et l’amélioration de la compréhension commune des défis rencontrés par l’Afrique, l’UE et la communauté internationale;
  • la coopération dans la mise en œuvre des accords multilatéraux;
  • la promotion de la gestion durable des terres et la lutte contre la désertification et ses effets sur les moyens de subsistance et les communautés,
  • le renforcement de la capacité de l’Afrique à surveiller l’environnement et la sécurité en recourant aux techniques d’observation de la Terre grâce à la mise en place du Plan d’action Surveillance mondiale pour l’environnement et la sécurité et Afrique.

Exemples d'activités

  • Un vaste programme d’un montant de 80 millions d’euros destiné à soutenir la gestion des risques de catastrophe en Afrique subsaharienne a été lancé en 2015 par l’UE au titre du FED. Il vise à améliorer les systèmes de préparation et d’alerte précoce, et à mettre en place des systèmes de compréhension de la manière dont les pertes causées par les catastrophes sont générées afin de les éviter à l’avenir.
  • La coopération en matière de gestion durable des terres et de lutte contre la désertification est encouragée par des programmes tels que l’initiative de la Grande muraille verte pour le Sahara et le Sahel, la plateforme TerrAfrica et l’initiative européenne de l’Alliance mondiale contre le changement climatique.
  • Une contribution de 28 millions d’euros à l’initiative Surveillance mondiale pour l’environnement et la sécurité (GMES) & Afrique a été approuvée en 2015 au titre du programme panafricain. Elle vise à améliorer la capacité des décideurs politiques et planificateurs africains à concevoir, mettre en œuvre et surveiller les politiques nationales, régionales et continentales, et à promouvoir la gestion durable des ressources naturelles grâce aux données d’observation de la Terre et aux informations déduites.
  • Un apport financier de 28 millions d’euros à l’initiative CLIMDEV Afrique a été approuvé en 2013 avec l’objectif de renforcer les capacités institutionnelles des organismes nationaux et sous-régionaux afin d’élaborer des politiques orientées sur le climat. ClimDev est un programme tripartite conclu entre la Commission de l’Union africaine, la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (Centre africain pour la politique en matière de climat) et la Banque africaine de développement (Fonds spécial ClimDev).